Trésor du mois : La Passion de notre frère le Poilu
Le 12/10/2018 à 10h24 par Susana Pereira Tavares
Résumé

Découvrez ce poème en dialecte angevin, écrit par Marc Leclerc en 1916, inspiré par les dernières paroles d’un de ses soldats tombé à Verdun.

Marc Leclerc (1874-1946) a une quarantaine d’années lorsqu’il est mobilisé pour la Grande Guerre comme lieutenant réserviste. Dans ce poème en dialecte angevin, il met en parallèle le sacrifice des soldats pour leur patrie avec la Passion du Christ. Le poème n’est pas dénué d’humour malgré la thématique tragique. Le soldat mort, paysan au civil, arrive aux portes du Paradis où il est interrogé devant une assemblée des saints afin de savoir s’il est digne d’y entrer. Son sort est comparé tour à tour au martyre des saints les plus célèbres : saint Martin qui n'hésitait pas à couper son manteau plaide ainsi en sa faveur quand le malheureux poilu doit justifier de l'état de l'uniforme dans lequel il se présente devant la cour des saints !

 

Détail de l'édition de 1917 illustrée par Léon Lebègue

 

Paru dans un premier temps en 1917 dans le journal L’Écho de Paris, avec la préface d’un autre Angevin, l'académicien René Bazin, le texte rencontre un remarquable succès. Primé, publié en recueil avec deux autres récits patoisans, En lâchant l'barda et Les Souvenirs de tranchées d'un poilu, il est réédité à de nombreuses reprises. La bibliothèque municipale rassemble toutes ces rééditions, dont une luxueuse parue en 1945 chez Jacques Petit, illustrée par Henri Genévrier (dit Grand’Aigle). Après la guerre, Marc Leclerc se consacre à la poésie régionaliste dans sa maison de La Ménitré où il meurt le 11 novembre 1946.

 

Marc Leclerc est le créateur des Rimiaux, poèmes et contes rimés en dialecte angevin. Il est une référence de la littérature angevine au même titre qu’Emile Joulain et Yvon Péan. Issu d’une famille de militaires saumurois - et avant d’entamer une carrière littéraire - c’est par les arts qu’il débute, formé à l’école normale d’enseignement du dessin auprès d’Eugène Grasset. Après quelques expositions il se lance dès 1904 dans le journalisme en collaborant à L’Angevin de Paris. Puis il rencontre le succès en 1913 avec la publication de ses Rimiaux, qui l’imposent comme un poète important du terroir. Pour La Passion de notre frère le Poilu il obtient en décembre 1916 le prix Jean Revel attribué par la Société des Gens de Lettres au meilleur livre régionaliste.

 

Deux reliures pour les textes de Marc Leclerc réalisées par André Bruel

 

La vitrine du Trésor du mois visible à l'entrée de la médiathèque Toussaint met en valeur ce mois-ci plusieurs éditions illustrées de ce texte. Une édition de la Librairie des amateurs en 1917 illustrée par Léon Lebègue (1868-1944) : exemplaire n° 94 / 500 sur Japon impérial signé par l'éditeur. Qui comprend 21 compositions en couleurs dans le texte, suivi par les seconds états en noir rassemblés sur un autre papier en fin d'ouvrage. La bibliothèque présente aussi un grand format aux Editions Monceau de 1946 illustré par Henri Genévrier dit Grand'Aigle, en feuilles, aquarellé sur vélin pur fil Johannot. La bibliothèque a choisi de valoriser également deux belles reliures réalisées par André Bruel (1894-1978) : un veau rouge aux plats couverts du décor doré et mosaïqué d'une branche de laurier pour Avec nos frères les poilus, un autre recueil publié en 1921 aux Editions de nos chansons françaises. L'autre reliure pour La Passion de notre frère le Poilu dans une édition locale au Bibliophile angevin de 1927 offre une iconographie tout aussi symbolique : le drapeau tricolore bleu, blanc, rouge réalisé en chagrin mosaïqué est sommé d'une croix et l'ensemble du plat marqué par un filet doré rappelant les barbelés des tranchées.

 

Livres exposés du 11 octobre au 14 novembre 2018 dans la vitrine du Trésor du mois :

Avec nos frères les poilus / Marc Leclerc (1874-1946)

Rés. FB 0266 (fonds Bruel)

 

La Passion de notre frère le Poilu / Marc Leclerc

Paris : Librairie des amateurs, 1917

Rés. B50490

 

La Passion de notre frère le Poilu et quelques autres poèmes / Marc Leclerc

Angers : Le Bibliophile angevin, 1927

Rés. FB 0268 (fonds Bruel)

 

La Passion de notre frère le Poilu / Marc Leclerc

Paris : Editions Monceau, 1946

Rés. FB 0267 (fonds Bruel)

 

Vous pouvez découvrir le texte dans son intégralité ainsi qu'un enregistrement audio de Marc Leclerc lisant son poème sur le site des Archives départementales de Maine-et-Loire. Les archives ont réalisé un dossier consacré à la Grande Guerre en Anjou à l'occasion des commémorations du centenaire de la bataille de Verdun en 2016.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 26/09/2018 par Alain Terrienne
Le 12/10/2018 par Marc-Édouard Gautier
Le 15/11/2018 par Marc-Édouard Gautier