Hommage à Notre-Dame de Paris
Le 16/04/2019 à 11h34 par Susana Pereira Tavares
Résumé

Le soir du 15 avril 2019, la Cathédrale Notre-Dame de Paris a été ravagée par les flammes en quelques heures. Voici notre modeste hommage à cet édifice à la symbolique multiple, à travers quelques représentations dans la littérature, issues de nos fonds patrimoniaux.

« Vous m'avez communiqué une passion d'architecture gothique dont il n'est guère possible d'éviter la contagion à quiconque a été admis comme moi au développement de votre brillante théorie [...] »

 

Extrait de la lettre de V. Pavie adressée à V. Hugo, Rés. Ms. 2130

 

Victor Hugo (1802-1885) aimait l'architecture gothique et particulièrement Notre-Dame de Paris. Son roman n'est publié qu'en 1831, mais cette lettre qui lui est adressée par Victor Pavie (1808-1886) le 25 août 1827 suggère la ferveur communicative qu'il avait déjà pour ce patrimoine. Dans sa préface au roman il s'indignait d'ailleurs des dégradations et des vétustés qui fragilisaient le monument. Grâce à son roman Victor Hugo fait de Notre-Dame de Paris un symbole de l'art gothique. La Bibliothèque municipale d'Angers possède parmi ses collections une édition dédicacée par l'auteur au statuaire David d'Angers (3e édition 1831).

 

Rés. SB 1204 : page de titre dédicacée par V. Hugo

 

Dans une suite de douze gravures tirées à part des illustrations de l'édition de Notre-Dame de Paris par Eugène Renduel en 1836 qu'Hugo envoie à nombre de ses amis en 1836, figure cette belle vue d'Adolphe Rouargue (1810-187?) gravée par Edward Finden (1791-1857).

 

Notre-Dame de Paris (dessin de D. Rouarge, gravé par E. Finden),

Rés. SB 1024 (3), Recueil factice d'oeuvres de Victor Hugo, Paris, Renduel, 1836.

 

C'est dans un autre texte de la première moitié du XIXe siècle que nous avons trouvé une gravure prenant cadre autour de la cathédrale dans une ambiance fantastique. Dans le poème « Le nain »,  extrait de Gaspard de la nuit, Aloysius Bertrand évoque une chevauchée ensorcelée. Il ne cite pas la cathédrale parisienne, pourtant en 1903 c'est ce monument qui inspire l'artiste Jules Fontanez dans une édition bibliophilique du texte.

 

Gravure de Jules Fontanez choisissant Notre-Dame de Paris pour décor du chapitre « Le nain » (livre III, ch. IV), extrait de Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, fantaisies à la manière de Rembrandt et de Callot, Paris, Le livre et l'Estampe, 1903, Rés. C19900.

 

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 12/03/2019 par Susana Pereira Tavares