Heures à l'usage de Paris et de Tours, enluminé par un suiveur du Maître d'Adélaïde de Savoie et du Maître du Boccace de Genève. , Vers 1460-1465 ,

Rés. Ms. 3150

  • Titre : Heures à l'usage de Paris et de Tours, enluminé par un suiveur du Maître d'Adélaïde de Savoie et du Maître du Boccace de Genève.
  • Lieu de publication : [Angers ?]
  • Date :

    Vers 1460-1465

  • Langue : Latin. Français

  • Description :

    Importance matérielle : IV-131 folios. Reliure moderne en vélin blanc, dos lisse orné de fleurs et d'acanthes peintes, datable du milieu du XXe siècle, sous étui. Ecriture textura sur 13 longues lignes, réclames aux fol. 19v, 24v, 77v, 85v, 93v, 101v, 109v, 117v.

    Dimensions : 18 x 13,4 cm. Réglure du texte : 9,0 x 6,2 cm.

    Genre/Carac. phys. : Parchemin

    Forme du contenu : Manuscrit

    Présence d'illustration : 4 enluminures historiées à pleine page, 7 lettrines historiées, nombreuses marges peintes

  • Contient :

    TEXTE :  Pas de calendrier 
    Fol. 1-5v : Prime des Heures de la Vierge, lacune de Matines et Laudes, incomplet du début manque probablement l'Annonciation, la Visitation et la Nativité ;
    Fol. 6-8v : Tierce des Heures de la Vierge, incomplet du début, manque probablement l'Annonce aux bergers ;
    Fol. 9-11v : Sexte des Heures de la Vierge, incomplet du début, manque probablement l'Adoration des mages ;
    Fol. 12-15 : None des heures de la Vierge, incomplet du début, manque probablement la Présentation au Temple ;
    Fol. 15v-19v, 23rv, 22rv, 21rv : Vêpres des Heures de la Vierge (reliées dans le désordre) ;
    Fol. 20rv, 27rv, 26rv, 25rv, 24rv, 28rv : Complies des heures de la Vierge(reliées dans le désordre) ;
    Fol. 29-35v : Heures de la Croix incomplet du début, manque probablement la Crucifixion ;
    Fol. 36-40v : Heures du Saint-Esprit, lacune du début, manque probablement la Pentecôte ;
    Fol. 41-43 : Obsecro te , incomplet du début ;
    Fol. 43v-46v : Saluto te beatissima Virgo Maria , suffrages de Sainte Marie-Madeleine et Sainte Marguerite ;
    Fol. 47-61v : Psaumes de la pénitence ; Fol. 61v-68v : litanies avec Saint Gratien de Tours, Saint Julien du Mans, Saint Maurille évêque d'Angers, Saint Arnulphe évêque de Tours, Saint Hilaire évêque de Poitiers, Saint Guillaume évêque de Bourges, Sainte Radegonde reine de France ;
    Fol. 69-119v : Office des morts à l'usage de Paris, lacune du début ; entre le 2e et 4e répons, la copie du 3e semble avoir été omise tout comme le premier mot du 4e répons ("Ne" omis avant "recorderis peccata mea" (Ottosen, R57) ;
    Fol. 120-127 : Heures de sainte Catherine ;
    Fol. 127-131v : Suffrages de Saint Jean-Baptiste, des apôtres Pierre et Paul, de Saint Michel, de Saint Sébastien, de Saint Laurent, de Saint Etienne, de Saint Martin, de Saint Eutrope, incomplet de la fin. 

    MINIATURES : 4 grandes miniatures et 7 initiales ornées : 
    Fol. 15v : La Fuite en Égypte ;
    Fol. 20 : Couronnement de la Vierge ;
    Fol. 29v : Initiale ornée du Christ devant Pilate ;
    Fol. 31 : Initiale ornée du portement de la Croix ;
    Fol. 32 : Initiale ornée de la Mise en Croix ;
    Fol. 33 : Initiale ornée de la Crucifixion ;
    Fol. 34v : Initiale ornée de la descente de la Croix ;
    Fol. 35v : Initiale ornée de la Mise au Tombeau ; 
    Fol. 47 : David en prière et à l'arrière-plan David vainqueur de Goliath ;
    Fol. 120 : Sainte Catherine dans un intérieur avec sa roue et une épée ;
    Fol. 128 : Initiale ornée de Saint Michel terrassant le dragon.

  • Note bibliographique :

    C'est par erreur que le manuscrit a été présenté comme des heures à l'usage du diocèse de Quimper lors de la vente Millon de 2019. L'office des morts se rattache à l'usage de Paris.

  • Particularités d'exemplaire :

    L'enlumineur, non repéré dans d'autres manuscrits, a eu accès, soit lors de sa formation soit comme collaborateur, aux ateliers angevins du Maître d'Adélaïde de Savoie, du Maître de Marguerite d'Orléans et du Maître du Boccace de Genève.

    Le Maître d'Adélaïde de Savoie d'abord actif à Angers vers 1450 avant de poursuivre sa carrière jusque vers 1480 entre Poitou, Anjou et Touraine marque d'une forte influence le peintre du présent manuscrit dans sa manière de peindre en tons plats, avec une palette saturée, presqu'émaillée, dans la dimension sculpturale de ses personnages et dans ses marges florales au bel effet décoratif. Les visages ovoïdes des femmes et des anges du présent manuscrit ( cf . fol. 20 et 120) sont caractéristiques du Maître d'Adélaïde de Savoie et de ses épigones (notamment dans le ms. de Madrid, BNE, MS Vitr. 25-3). On retrouve dans la lettrine historiée du suffrage à saint Michel du présent manuscrit (fol. 128) la même technique des personnages, singes ou acanthes peints en camaïeu d'or que celle adoptée par le Maître d'Adélaïde de Savoie dans les Heures de la BnF, ms. Rotschild 2534 ( e.g. fol. 212, 217v).

    L'influence du Maître de Marguerite d'Orléans se ressent dans certains visages très expressifs du présent manuscrit : le saint Joseph dans la Fuite en Egypte (fol. 15v) reprend ainsi le profil d'un vieillard boîteux d'un Boccace peint par le Maître de Marguerite d'Orléans (Chantilly, musée Condé, ms. 858).

    Plus remarquable encore est l'influence des modèles iconographiques du Maître du Boccace de Genève, l'un des peintres favoris de la cour du roi René à Angers. La page du suffrage à sainte Catherine du présent manuscrit (fol. 120) dérive directement pour la scène centrale de la sainte Catherine devant sa roue à livres peinte par le Maître du Boccace de Genève dans les heures dites de Marie Stuart peintes à Angers vers 1455-1465 ( The Arcana Collection: Exceptional Illuminated Manuscripts, Part III , Christie's Londres, 6 juillet 2011, lot 16). Quant aux grotesques des marges de ce feuillet 120, l'homme armé d'un cimeterre chevauchant un oiseau, le singe chevauchant un dromadaire et l'éléphant jouant du psalterium sont de fidèles copies, disposés dans le même ordre, des grotesques du premier feuillet du traité de Flavio Biondo peint à Angers vers 1460-1465 par le Maître du Boccace de Genève pour le frère du roi René, Charles comte du Maine (Lisbonne, Biblioteca nationale, ms. il. 92, fol. 1, reproduction dans Splendeur de l'enluminure, le roi René et les livres , Angers, Arles, 2009, p. 321).

    Plusieurs autres grotesques de ce manuscrit présentent un grand intérêt notamment le singe chaussant des lunettes pour examiner les hémorroïdes d'un autre singe (fol. 15v), le couple jouant aux cartes avec de rares cartes ovales, les danseurs et le joueur de galoubet et tambourin (fol. 47). Ce manuscrit offre une des plus anciennes attestations de cartes ovales, après un manuscrit parisien des années 1455-1460 conservé à New Haven (Yale University, Beinecke Library, ms. 1216, fol. 102) et peu avant l'unique jeux de ce type subsistant, daté de 1475-1480 (New-York, The Cloisters Museum).

  • Provenance/ Historique :

    Au fol. 68v, ex-libris manuscrit du XVIIIe siècle : "Ce livre appartient à moi Froger". -- Dans les gardes supérieures, ex-libris manuscrits "Hérité de Christiane de Parcevaux, née Goupil, ma mère. Estimation Drouot 1997 : 60.000 F". -- Vente Millon et associés :  Bibliothèque du château de Rère, bibliothèques de M. Norbert Allaimat et à divers. Livres et manuscrits du XVe siècle à nos jours , mardi 19 novembre 2019, lot 254 : achat par la Galerie Les Enluminures (Paris, New-York, Chicago). -- Achat par la bibliothèque municipale d'Angers, avec le soutien du FRAB des Pays-de-la-Loire, auprès de la Galerie Les Enluminures en novembre 2020. Propriété de la Ville d'Angers.

  • Statut :

    Exclu du prêt

  • Cote :

    Rés. Ms. 3150